Le gang des rêves

  Il fut ma lecture de deux semaines, long pavé, page-turner aux personnages éblouissants, aux parcours divers, sombres, l’espérance bat les pavés de New-York, elle foule de ses ailes l’écriture simple, humble, un peu trop conventionnelle du Gang des rêves. Le titre est déjà une invitation au voyage, un accès à l’imaginaire, un chemin à…

Aout – C’est le premier je balance tout

  « la plupart du temps, non. c’est comme les gens qui imaginent qu’ils seront plus heureux en allant vivre ailleurs, mais qui apprennent que ca ne marche pas comme ça. où que l’on aille, on s’emmène avec soi. «  Fin des vacances, fin de la farniente ou des voyages pour ceux qui ont la chance…

Léviathan

Il s’arrêta et s’appuya au mur d’une maison. Puisque le passé lui donnait de telles garanties d’infortunes pour plus tard, quel bien espérait-il de l’avenir ? Pourquoi se dire que dans un an, dans deux ans, il serait peut-être heureux ? n’était-il pas tout aussi niais que jadis, lorsqu’il attendait qu’un généreux destin lui prodiguât…

Fay

L’apaisement est anesthésié par un courroux ardent, une rage bâtie de fer blanc, de mots douloureusement simples, douloureusement pâles. La plume de Larry Brown sonne la trompette de la lassitude, les descriptions fades semblent étudiées pour percer au cœur du lecteur une simagrée de tromperie de qualité. La quatrième de couverture s’arrange pour un monde…

Liebster Award

Grâce à ce petit loup je renoue avec les TAGs littéraires, articles plaisant de lire car ils rapprochent et nouent un dialogue surtout celui là ! Malheureusement je ne sais pas vraiment parler de moi alors je m’excuse d’avance si ces onze points vous paraissent insipides. Le but de ce TAG : raconter 11 choses…

Throwback Thursday 1

Plusieurs fois j’ai vu ce rendez-vous et j’ai voulu tenter moi-même. Le principe est simple, chaque jeudi un thème est donné, un mot dont le but sera de donner un titre d’un livre. Aujourd’hui le merveilleux, et quoi de mieux de vous présenter le merveilleux qui a bercé mon enfance, mon adolescence, et encore maintenant…

L’exorciste

J’avais dit que je lirai L’Exorciste de William Peter Blatty ce mois-ci tout du moins, je l’avais chuchoté dans l’oreille d’une amie qui s’est aussitôt écrié. Une autre m’a encouragé car elle l’avait lu, prédécesseur virtuose des mots, je me laissais tenter avec des souvenirs d’images d’horreurs ancrées déjà dans ma rétine. La couverture n’a…